antérieur


antérieur

antérieur, ieure [ ɑ̃terjɶr ] adj.
• 1503; anterior 1488; lat. anterior
1 ♦ Qui est placé en avant, devant, dans l'espace (opposé à postérieur, ou en corrélation avec inférieur, supérieur, etc.). La façade antérieure d'un bâtiment. La face antérieure de l'omoplate. Les membres antérieurs (ou subst. les antérieurs) d'un cheval.
♢ Phonét. Se dit d'une voyelle articulée dans la région du palais dur. ⇒ palatal. A antérieur [ a ].
2 ♦ (1690) Qui est avant, qui précède, dans le temps. ⇒ précédent . Vie antérieure, qu'on aurait menée avant la vie présente. La découverte du continent arctique est antérieure à celle du continent antarctique. Fait antérieur de dix ans à un autre.
♢ Gramm. Qui marque l'antériorité par rapport à une action exprimée dans la phrase. Passé, futur antérieur.
⊗ CONTR. Postérieur. Ultérieur.

● antérieur nom masculin Membre du devant d'un cheval. ● antérieur, antérieure adjectif (latin anterior) Qui précède quelqu'un, quelque chose dans le temps : Écrivains antérieurs au XIXe s. Placé devant, à l'avant de quelque chose : La partie antérieure d'un édifice. Se dit de tout organe ou partie du corps situé plus près de la tête que d'autres organes du même type : Membres antérieurs. Dans les descriptions anatomiques, se dit d'une région, d'une face, d'un bord ou d'une extrémité d'un organe pour marquer leur position relative (face antérieure de l'omoplate) ou de certains organes placés en avant d'autres de même espèce (ligaments antérieurs de l'articulation du genou). Se dit d'une forme verbale exprimant l'antériorité (en français, passé antérieur, futur antérieur). Dans une relation d'ordre, se dit d'un élément qui en précède un autre. Se dit d'un phonème dont le lieu d'articulation se situe vers l'avant de la cavité buccale. (En français , [e], [y] sont des voyelles antérieures.) ● antérieur, antérieure (difficultés) adjectif (latin [i]anterior) Emploi Recommandation Ne pas dire plus antérieur ou moins antérieur. En revanche, on peut dire très antérieur, bien antérieur, de beaucoup antérieur. Remarque Comme postérieur, antérieur (issu d'un comparatif latin) implique, par sa signification même (= avant par rapport à un autre), une comparaison, et ne doit pas être utilisé avec plus et moins. Mais on peut l'utiliser avec des adverbes marquant l'intensité (très, peu, etc.). Construction Antérieur à : ces évènements sont bien antérieurs à votre arrivée. ● antérieur, antérieure (synonymes) adjectif (latin anterior) Qui précède quelqu'un, quelque chose dans le temps
Synonymes :
- antécédent
- précédent
- préexistant
Contraires :
- postérieur
- ultérieur
Se dit d'un phonème dont le lieu d'articulation se situe...
Synonymes :

antérieur, eure
adj.
d1./d Qui précède dans le temps. Les événements antérieurs. Ant. ultérieur.
— GRAM Passé antérieur, futur antérieur, exprimant l'antériorité d'une action par rapport à une autre.
d2./d Situé en avant. La partie antérieure d'une maison, du corps. Ant. postérieur.
— PHON Voyelles antérieures: voyelles dont le point d'articulation se situe dans la partie avant de la cavité buccale, dites aussi palatales (ex.).

⇒ANTÉRIEUR, EURE, adj. et subst.
I.— Emploi adj.
A.— [En parlant d'un inanimé concr.] Qui est placé en avant, dans l'espace. La partie antérieure d'un bâtiment (LITTRÉ), la partie antérieure d'un vaisseau (Ac. 1835-1932) :
• 1. Le porche du parvis de Saint-Clément a conservé entre les deux chapiteaux antérieurs une barre de fer qui porte des anneaux; ils indiquent qu'un voile y était suspendu pour préserver les religieux des importunités de la rue.
A. LENOIR, Archit. monastique, t. 2, 1856, p. 100.
• 2. Toutes les relations spatiales que l'on peut par explicitation trouver dans le dé, par exemple la distance de sa face antérieure à sa face postérieure, la valeur « réelle » des angles, la direction « réelle » des côtés, sont indivises dans son être de dé visible.
MERLEAU-PONTY, Phénoménologie de la perception, 1945, p. 375.
— Spécialement
1. ANAT. [En parlant d'une partie du corps] Qui, par rapport à un autre élément, occupe une place en avant :
• 3. Toutes leurs fibres [des muscles du dos] s'insèrent en partie au rebord inférieur d'un anneau antérieur, et au rebord supérieur de l'anneau qui suit.
CUVIER, Leçons d'anat. comp., t. 1, 1805, p. 442.
• 4. Enfin un os unique, l'hyoïde, rattaché aux temporaux par un appareil ligamenteux, figure le squelette antérieur du cou.
GÉRARD, Manuel d'anat. hum., 1912, p. 2.
• 5. L'examen de la calotte antérieure montre que la choroïde se détache de la sclérotique vers l'avant et s'aplatit derrière la cornée en une lame circulaire plane, l'iris, percée d'un trou, la pupille...
H. CAMEFORT, A. GAMA, Sciences naturelles, 1960, p. 234.
SYNT. Bord antérieur, ligament antérieur, lobe antérieur, patte antérieure, veine-cave antérieure, ventricule antérieur.
2. MATH. [En parlant d'un élément, dans une relation d'ordre] Qui est placé avant un autre.
Rem. Attesté ds Lar. encyclop. Suppl. 1968.
3. PHONÉT. [En parlant d'un phonème] Qui a son point d'articulation dans la partie avant de la cavité buccale :
• 6. La langue peut s'approcher du palais dur dans sa partie antérieure : la voyelle est antérieure ou palatale. Par exemple, e ouvert ou fermé; i voyelle antérieure par excellence.
BOUASSE, Instruments à vent, 1930, p. 210.
B.— [En parlant d'un inanimé abstr., parfois d'un inanimé concr., d'une pers. ou d'une collectivité] Qui se situe avant, dans le temps. Une époque antérieure, un fait antérieur (Ac. 1835-1932) :
• 7. [Canalis] : — ... Nous avons nommé le Seizième siècle, la Renaissance, avec une admirable justesse d'expression. Ce siècle fut l'aurore d'un monde nouveau, les hommes en parleront encore qu'on ne se souviendra plus de quelques siècles antérieurs dont tout le mérite sera d'avoir existé.
BALZAC, Modeste Mignon, 1844, p. 215.
• 8. Des terrains de même âge contiennent des fossiles différents, comme des dépôts très éloignés en renferment de pareils. (...) Beaucoup de zoophytes contemporains se retrouvent dans les couches les plus anciennes. En résumé, les modifications actuelles expliquent les bouleversements antérieurs.
FLAUBERT, Bouvard et Pécuchet, t. 1, 1880, p. 93.
• 9. ... son destin de l'heure présente, se soudant à cette nuit antérieure déjà bien lointaine où elle avait fui, était devant elle comme une menace.
DANIEL-ROPS, Mort, où est ta victoire? 1934, p. 222.
• 10. ... cette socialisation qui se confond donc avec ce que nous appelions tout à l'heure un processus éducatif au sens large, prend de multiples formes. L'action des générations antérieures sur les suivantes n'en est qu'un aspect, ...
Traité de sociol., t. 2, 1968, p. 233.
♦ Antérieur à. Ce contrat est antérieur à l'autre (Ac. 1835-1932) :
• 11. Cette sorte d'histoire était toute locale. Elle commençait à la fondation, parce que ce qui était antérieur à cette date n'intéressait en rien la cité; et c'est pourquoi les anciens ont si complètement ignoré leurs origines.
FUSTEL DE COULANGES, La Cité antique, 1864, p. 216.
♦ Antérieur de (un espace de temps) à (quelque chose). L'événement dont je parle est antérieur à celui dont vous parlez; il lui est antérieur de plus de six mois, d'un an, de plus d'une année (Ac. 1835-1932) :
• 12. ... quand donc viendra l'herméneute, l'explicateur comme il ne s'en est jamais vu, par qui nous saurons enfin que le Cantique des Cantiques est simplement un récit préalable de la Passion, antérieur d'une trentaine de générations aux quatre évangiles?
BLOY, Journal, 1900, p. 380.
SYNT. État antérieur, existence antérieure, expérience antérieure, histoire antérieure, impression antérieure, position antérieure, temps antérieur, travail antérieur, vie antérieure. Syntagmes plus rares instant, moment immédiatement antérieur (BERGSON, L'Évolution créatrice, 1907, p. 21), présents antérieurs et postérieurs (MERLEAU-PONTY, Phénoménologie de la perception, 1945, p. 384).
— Spéc., GRAMM.
1. Passé antérieur. Temps du verbe indiquant qu'une action passée s'est déroulée avant une autre action passée :
• 13. Le passé antérieur s'emploie dans le récit à la place du passé simple lorsqu'il s'agit d'évoquer le déroulement rapide d'une action.
IMBS, L'Emploi des temps verbaux en français moderne, Paris, Klincksieck, 1960, p. 122.
2. Futur antérieur. Temps du verbe indiquant qu'une action future se déroulera avant une autre action future :
• 14. Si le conditionnel passé marque la vanité du regret indéterministe, le futur antérieur lui, exprime la gratuité de la pétition de principe déterministe.
JANKÉLÉVITCH, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien, 1957, p. 203.
II.— Emploi subst.
A.— P. ell., ANAT. Partie du corps et en particulier muscle, occupant une place en avant :
• 15. La quatrième paire se partage en deux comme tous les autres nerfs vertébraux à la sortie du canal. Le postérieur se perd en partie dans les muscles du dos. L'antérieur, qui est le plus gros, communique avec la branche de la paire précédente qui forme le nerf diaphragmatique; ...
CUVIER, Leçons d'anat. comp., t. 2, 1805, p. 244.
Rem. Attesté ds Lar. 19e, Nouv. Lar. ill.
— Spéc., subst. masc. Membre de devant, chez un animal :
• 16. Touché dans les membres postérieurs, un lapin arrive à se traîner à l'aide de ses antérieurs et gagner ainsi le terrier le plus proche, où il est perdu pour le chasseur.
VIDRON, La Chasse en plaine et au bois, 1945, p. 46.
Rem. Attesté ds Lar. encyclop.
B.— Littéraire
1. Subst. masc. (à valeur neutre), rare. L'antérieur de qqc. Ce qui s'est passé avant cette chose, son passé :
• 17. M. Sainte-Beuve pouvait se placer sur le sommet où plana l'aigle de Meaux, d'où il embrassa l'antérieur de la question, d'où il contempla le péril dans l'avenir...
BALZAC, Œuvres diverses, t. 3, 1850, p. 298.
• 18. Le temps passé, tout l'antérieur amoncelé des durées, obsède mon imagination d'une manière presque constante.
LOTI, Le Livre de la pitié et de la mort, 1891, p. 177.
Rem. Attesté ds Lar. 19e-Lar. 20e.
2. Très rare. Personne ayant vécu dans le (proche) passé :
• 19. S'entretenaient-ils toujours [le Patron et Payrebusc] de Zulma la fracassée, la noyée, et de l'antérieure!
ARNOUX, Zulma l'infidèle, 1960, p. 330.
Rem. gén. Les emplois subst. sont, à l'exception peut-être de celui qu'illustrent les ex. 17 et 18, des emplois de discours, qui supposent un subst. exprimé ou suggéré par ce qui précède.
PRONONC. :[]. PASSY 1914 note la 1re syllabe mi-longue. Enq. ://.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1488 anterior « qui est placé en avant (dans l'espace) » (La Mer des Histoires, I, 129d, éd. 1491 ds Vaganay ds Rom. Forsch., t. 32, p. 10 : Sanctuarium ou le sanctuaire estoit la partie antériore [du tabernacle] du costé d'Orient); 1503 antérieur (Le Guidon en françoys, 46b, éd. 1534, ibid.); 2. 1690 « qui est avant (dans le cours du temps) » (FUR. : Antérieur. Terme de palais... Anterieur en datte. Anterieur en hypotheque).
Empr. au lat. anterior (compar. de ante, littéralement « plus en avant ») 1 attesté au Ier s., méd. (CELSE, 8, 9, 2 ds TLL s.v., 159, 31), puis 2 attesté au IIIe s., dr. (MARCIANUS, Dig., 20, 4, 12, 5, ibid., 40).
STAT. — Fréq. abs. littér. :2 606. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 7 549, b) 1 603; XXe s. : a) 2 085, b) 2 527.
BBG. — DAM.-PICH. Gloss. 1949. — GOBLOT 1920. — Gramm. t. 1 1789. — GUYOT 1953. — IMBS (P.). L'Emploi des temps verbaux en fr. mod. Paris, 1960, passim (s.v. antériorité). — LAF. 1878. — LITTRÉ-ROBIN 1865. — MAR. Lex. 1933. — MAR. Lex. 1961 [1951]. — NYSTEN 1824. — PIERREH. Suppl. 1926. — SPRINGH. 1962. — VACHEK 1960.

antérieur, eure [ɑ̃teʀjœʀ] adj. et n.
ÉTYM. 1503; anterior, 1488; du lat. anterior « qui est devant », de ante.
❖
———
I Adj.
A (Spatial).
1 Qui est placé en avant, devant (opposé à postérieur). || La façade antérieure d'un bâtiment. ⇒ Front. — Anat. || Ligament, lobe antérieur. || Veine cave antérieure. || La face antérieure de l'omoplate. ⇒ Antéro-. — Membres antérieurs d'un quadrupède.
2 Phonét. Se dit d'une voyelle articulée dans la région du palais dur (ex. : [i, e, ɛ, a] en français). || En français : a antérieur (par oppos. à a postérieur). On dit aussi palatal. — Par ext. || Groupe antérieur : groupe des voyelles antérieures.
3 (Ordre logique). Placé avant, dans une relation d'ordre.
B
1 (1690, mais antérieurement est plus ancien). Qui est avant, qui précède dans le temps (⇒ Anté-, et aussi précédent). — Antérieur à… || Dans la suite des rois de France, Henri III est antérieur à Henri IV et Charles IX plus ancien. || Un acte antérieur à un autre. ⇒ Antécédent. || Antérieur au mariage. ⇒ Anténuptial. || Antérieur de (durée) à… || Le fait est antérieur de dix ans à… || Date antérieure à la date réelle. ⇒ Antidate.
1 (…) l'amour de soi : passion primitive, innée, antérieure à toute autre, et dont toutes les autres ne sont, en un sens, que des modifications.
Rousseau, Émile, IV.
2 (…) il (Jésus) a révélé au monde cette vérité que la patrie n'est pas tout, et que l'homme est antérieur et supérieur au citoyen.
Renan, Vie de Jésus, VII.
♦ (Sans compl. en à). || L'état antérieur, la situation antérieure. || Vie antérieure, qu'on aurait menée avant la vie présente.
3 (…) un état antérieur qui trouble notre forme actuelle.
Balzac, Massimilla Doni, Pl., t. IX.
4 (…) tout se passe dans la vie comme si nous y entrions avec le faix d'obligations contractées dans une vie antérieure.
Proust, cité par A. Maurois, Études littéraires, t. I, p. 112.
2 Gramm. Qui marque l'antériorité. || Passé antérieur. || Passé antérieur surcomposé. ⇒ Parfait, passé, prétérit. || Futur antérieur. ⇒ Futur.
5 L'idée de l'accomplissement de l'action dans le passé est exprimée en français par une forme spéciale dite : passé antérieur, qui devrait s'appeler en ce cas passé accompli. L'exemple classique de ce sens est : La Cigogne au long bec n'en put attraper miette; Et le drôle eut lapé le tout en un moment (La Fontaine, Fables, I, 18).
F. Brunot, la Pensée et la Langue, p. 484.
6 Vous connaissez le parfait antérieur ou prétérit antérieur : j'eus chanté, tu eus chanté (…) Le prétérit antérieur se dit ainsi : J'ai eu chanté, tu as eu chanté (…)
Je sais que ce prétérit agonisant ou mort est encore employé parfois pour les verbes finir, terminer : Quand j'ai eu terminé (…) Quand j'ai eu fini (…) Ce n'en est pas moins une forme fossile. Nous l'avons oublié. Nous nous arrangeons sans lui tant bien que mal et plutôt mal que bien. Nous risquons les confusions et les erreurs. Nous sommes appauvris, dépossédés, et, ce qui est curieux, c'est que nous n'avons pas même l'air d'en souffrir.
G. Duhamel, Discours aux nuages, p. 46-49.
7 La forme spéciale, qui marque antériorité dans le futur, est le futur antérieur, qui existe depuis l'ancien français (…) la clameur (…) ne retombera pas dans le silence (…) elle aura éveillé des échos […] (G. Sand).
F. Brunot, la Pensée et la Langue, p. 762.
———
II N. m.
1 Anat. Partie du corps placée en avant; membre antérieur. || Les antérieurs du cheval, les membres antérieurs. || L'antérieur droit, gauche.
2 Rare. Ce qui est placé avant dans le temps. || Ne pas s'occuper de l'antérieur.
❖
CONTR. Actuel, futur, postérieur, ultérieur.
DÉR. Antérieurement, antériorité. — V. Antéro-.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • antérieur — antérieur, eure (an té ri eur, eu r ) adj. 1°   Qui précède dans l ordre des temps. Il fut antérieur à Plaute. Les temps antérieurs. 2°   Placé en avant. Les poteaux antérieurs. La partie antérieure d un bâtiment.    En ce sens, il ne prend pas… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • antérieur — ANTÉRIEUR, EURE. adj. Qui est avant, qui précède. Il se dit par rapport au lieu et au temps. La partie antérieure d un vaisseau. Les parties antérieures d un corps. Une époque antérieure. Un fait antérieur. Ce contrat est antérieur à l autre. Ma… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • anterieur — ANTERIEUR, [anteri]eure. adj. Qui est avant, qui precede en temps. Ce contract est anterieur à l autre. ma dette est anterieure, à la sienne. je dois estre colloqué le premier en ordre, car je suis anterieur en hypotheque …   Dictionnaire de l'Académie française

  • anterieur — Anterieur, Anterior …   Thresor de la langue françoyse

  • ANTÉRIEUR — EURE. adj. Qui est avant, qui précède. Il se dit par rapport au lieu et au temps. La partie antérieure d un vaisseau. Les parties antérieures d un corps. Une époque antérieure. Un fait antérieur. Une découverte antérieure. Ce contrat est… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • antérieur — См. anteriore …   Пятиязычный словарь лингвистических терминов

  • antérieur — adj., précédent : D AVAN <d avant> ladj. inv …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • ANTÉRIEUR, EURE — adj. Qui est avant, qui précède. Il se dit par rapport au temps. Une époque antérieure. Un fait antérieur. Une découverte antérieure. Ce contrat est antérieur à l’autre. Ma dette est antérieure à la sienne. Je dois être colloqué le premier en… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Ligament Croisé Antérieur — Pour les articles homonymes, voir LCA. Genou droit vue médiale Le ligament croisé antérieur ( …   Wikipédia en Français

  • Ligament croise anterieur — Ligament croisé antérieur Pour les articles homonymes, voir LCA. Genou droit vue médiale Le ligament croisé antérieur ( …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.